Les jours heureux, archéologie des trente glorieuses

Le musée urbain Tony Garnier à Lyon dévoile jusqu’au 18 décembre 2022, une exposition retraçant le quotidien des français dans l’immédiat après guerre au travers de différents objets.

Les trente glorieuses est une période exceptionnelle de croissance économique qui profite à la France pendant trois décennies : de la fin de la seconde guerre mondiale jusqu’au premier choc pétrolier soit de 1945 à 1973.

Les jours heureux, c’est le nom du programme publié par le Conseil National de la Résistance en mars 1944 pour appliquer des mesures au départ de l’occupant afin de donner un nouvel avenir à la France. Ce programme est encore aujourd’hui au cœur de notre système social, préconise des grandes réformes : maîtrise de l’énergie, nationaliser les banques, instaurer la sécurité sociale, réformer la fonction publique…

L’exposition commence à la fin de la Seconde Guerre mondiale lorsque la France est en ruine et qu’il faut la reconstruire. Cela commencera par la construction de bâtiments modernes et confortables, jusqu’alors, il n’y avait pas d’eau chaude au robinet, les toilettes étaient sur le palier ou dans la cour. On lavait son linge à la main. On conservait les aliments dans le garde-manger. On écoutait les journaux parler à la radio. On se déplaçait à pied ou à bicyclette.

Les jours heureux, archéologie des trente glorieuses.
Mobylette Motobécane 1952

La société française va connaître une transformation profonde. Le pouvoir d’achat des français va augmenter et une période de prospérité économique va durer pendant 30 ans. Les trente glorieuses verront la mise en place de la société de consommation, de l’accès à la culture et aux loisirs avec la baisse du temps de travail. 

Trente ans plus tard, les français sont équipés de cuisinière à gaz, de réfrigérateur et lave linge, de wc intérieur et salle de bain avec chauffe-eau, de véloSolex ou de voiture, de télévision. 

Les jours heureux, archéologie des trente glorieuses.

Dans l’après-guerre, le pic de natalité va bondir. Le baby-boom et la prospérité feront de cette génération une nouvelle catégorie de consommateurs. Les enfants et les adolescents seront la nouvelle cible des marques. 

Sur la route des vacances

Les ménages peuvent désormais s’équiper d’une voiture avec l’augmentation du pouvoir d’achats. La Renault 4cv est la première voiture familiale. Pendant 3 décennies, d’autres véhicules populaires seront prisés par les français. Les congés payés s’allongent, les français prennent la route bleue  pour rejoindre la méditerranée avec leur voiture. Les embouteillages apparaissent sur la Nationale 7. Il faudra 3 heures pour traverser Montélimar.

L’exposition présente également au travers d’un film l’émancipation des femmes, les grèves de mai 68, le phénomène de la communauté hippie. Les adolescents de l’époque découvrent à ce moment la culture et les stars montantes du moment de la génération Salut les copains.

Les jours heureux, archéologie des trente glorieuses

Le plastique c’est fantastique !

A partir des années 50, l’industrie des matières plastiques se démocratise. Le plastique est utilisé pour tout type d’objet du quotidien et par les designers. Imaginé par Henri Massonnet, le tabouret Tam Tam deviendra une icône populaire de ces années-là.

Le tabouret Tam-Tam icône populaire

Du 11 novembre 2021 au 18 décembre 2022
PLEIN TARIF : 5 €
TARIF RÉDUIT : 4 €

GRATUIT : moins de 12 ans

Musée urbain Tony Garnier