Histoires d’automobiles

La Citroën BX a 40 ans en 2022
Histoires d'automobiles

La Citroën BX a 40 ans en 2022

Dévoilée le 23 septembre 1982 sous la Tour Eiffel, la Citroën BX a 40 ans en 2022. Cette voiture familiale emblématique des années 80 signée du carrossier italien Bertone est un véritable succès commercial, plus de 2,3 millions de Citroën BX sont produites jusqu’en 1994. La BX recèle une histoire riche et inattendue dans la vie de Citroën et de l’automobile, reflet du succès commercial qu’elle remporte durant ses 12 années d’existence. Elle garde aujourd’hui naturellement sa place dans le cœur des automobilistes et collectionneurs qui ne manqueront pas de célébrer avec enthousiasme ses 40 ans. A cette occasion les experts de l’association L’Aventure Citroën convie tous les passionnés à redécouvrir la BX le samedi 24 septembre au Conservatoire Citroën d’Aulnay-sous-Bois. Un lan...
De la Fiat Nuova 500 à la Fiat 500 Abarth
Histoires d'automobiles

De la Fiat Nuova 500 à la Fiat 500 Abarth

La Fiat 500 est l'héritière de la Fiat Topolino. La Nuova 500 tel est son nom à sa sortie est produite de 1957 à 1975. Fiat présente le 4 juillet 1957 au public la Nuova 500, plus petite et économique que la Fiat 600 commercialisée depuis 1955. Des dizaines de Fiat 500 défilent dans les rues de Turin dans un parcours allant de l’usine de Mirafiori au centre-ville. Le projet de la Fiat 500 est réfléchi quelques années auparavant par le Vittorio Valbetta afin d’avoir une voiture plus petite et plus économique que la Fiat 600. L’idée est qu’elle soit vendue à un prix se rapprochant du salaire annuel d’un ouvrier. Ses nouveautés technologiques naissent de l’expérience et du succès de la Fiat 600 avec une carrosserie autoportante aux suspensions indépendantes. La partie arrière évoque le...
La Fiat 600 Multipla, précurseur des monospaces
Histoires d'automobiles

La Fiat 600 Multipla, précurseur des monospaces

La Fiat 600 Multipla, triomphe du style italien et précurseur de tous les monospaces, est fabriquée entre 1956 et 1965. Présentée au salon de l'automobile de Bruxelles en 1956, la Fiat 600 Multipla offre une toute nouvelle forme et un espace intérieur exceptionnel. Avec trois rangées de sièges, il peut accueillir confortablement six personnes ou, avec quatre sièges rabattus, il offre un grand espace de chargement polyvalent. Avec sa polyvalence et sa fonctionnalité extraordinaire, le Multipla devient la fierté des chauffeurs de taxi italiens et des familles pendant plus d'une décennie. La Fiat 600 en bref L'histoire de la Fiat 600 commence en 1955, lorsque le nouveau modèle lance la motorisation de masse en Italie. Au début, la voiture était une berline compacte à deux po...
L’automobile dans les années 50 – épisode 2
Histoires d'automobiles

L’automobile dans les années 50 – épisode 2

Dans les années 50, la voiture incarne la croissance. La capacité de production et le pouvoir d’achat des français augmentent. Jusqu’alors réservés à la classe aisée, les classes populaires peuvent désormais acquérir une voiture neuve ou d'occasion. De la Ford Vedette à la Simca Vedette La Vedette continue son histoire sous le nom de Simca de 1954 à 1961. Plusieurs modèles sont proposées dans la gamme : la Trianon est un modèle d’entrée de gamme et simplifié pour que son prix soit compétitif face aux voitures populaires ;la Versailles est un modèle avec une peinture Bi Tons, des feux antibrouillard, des feux de reculs. Le Pare-Brise et la lunette arrière sont entourés de chromes. Les pneus sont parés de flancs blancs ;la Régence est une version luxueuse de la Vedette avec une pei...
Il y a 160 ans, l’entreprise était fondée par Adam Opel
Histoires d'automobiles

Il y a 160 ans, l’entreprise était fondée par Adam Opel

Opel célèbre en 2022 un anniversaire très spécial. Il y a 160 ans, Adam Opel fondait la société qui porte son nom à Rüsselsheim.  Ce faisant, il donne naissance à ce qui va devenir une entreprise florissante et active à l’échelle internationale dans des secteurs très variés. Opel commence par la production de machines à coudre en 1862, puis poursuit son ascension en devenant le plus grand fabricant de bicyclettes du monde avant d’être une marque automobile de renommée internationale. Le fil conducteur que l’on retrouve depuis le début dans tous les produits « made by Opel » – l’innovation accessible au plus grand nombre – reste encore aujourd’hui totalement d’actualité. Opel s’engage pleinement dans l’électrification et propose à ses clients une large gamme de modèles avec différentes ...
La Renault Colorale
Histoires d'automobiles

La Renault Colorale

Après la seconde guerre mondiale, la France est en ruine et la pénurie de matières premières affecte l’industrie automobile. Le plan Pons a pour but d'harmoniser la production automobile en fonction des moyens disponibles. Entre-temps Renault devient une régie nationale et doit fabriquer des voitures populaires, des utilitaires légers et des poids lourds. En 1947, Renault réfléchit à la création d’un véhicule utilitaire se plaçant entre la juvaquatre et la camionnette 1000 kg. L’étude de ce véhicule de 800 kg, imaginé dès 1946, obtient l’aval de la direction de Renault en 1947.  Son design s’inspire des véhicules américains de l’époque. Ce nouvel utilitaire vise une clientèle rurale et coloniale. La pénurie de matière première fait que la carrosserie choisie est de type “woody”...
Chez Bugatti, les couleurs noire et jaune sont une combinaison intemporelle
Histoires d'automobiles

Chez Bugatti, les couleurs noire et jaune sont une combinaison intemporelle

Bien que l’héritage de Bugatti en matière de sport automobile soit le plus souvent associé au « French Racing Blue » ou bleu de course français, nombre de ses voitures les plus élégantes ont été peintes avec les couleurs préférées de son fondateur Ettore Bugatti : le noir et le jaune. Pour les véritables connaisseurs de la marque Bugatti, une hypersportive peinte en noir et jaune n’est pas seulement l’incarnation de la célèbre combinaison de couleurs Bugatti, c’est aussi un clin d’œil au fondateur lui-même. De nombreux véhicules personnels d’Ettore Bugatti ont d’ailleurs été peints avec cette finition qui attire immédiatement l’œil et dont la popularité a perduré dans le temps – depuis l’époque d’Ettore, en passant par l’ère Jean Bugatti jusqu’à nos jours. L’histoire du noir e...
Il y a 130 ans : le plus ancien véhicule de prestige au monde, Daimler Automobile
Histoires d'automobiles

Il y a 130 ans : le plus ancien véhicule de prestige au monde, Daimler Automobile

"Close-up" est le nom de la série du Musée Mercedes-Benz à Stuttgart. Chaque épisode raconte une histoire surprenante, passionnante ou en coulisses, mettant en lumière les détails d'un véhicule, une exposition ou un élément d'architecture et de design. À l'honneur cette fois : le Daimler Automobile de 1892 La voiture Daimler de 1892 Cette voiture, vieille de 130 ans, semble quelque peu discrète dans la salle abritant la Collection 4 du musée Mercedes-Benz. La petite Daimler Motor Car de 1892 se dresse juste à côté de deux puissants et magnifiques modèles Mercedes-Benz 770 "Grand Mercedes" (W 07) des années 1930. Mais elle s'y intègre parfaitement. Parce que c'est la plus ancienne voiture de prestige au monde. C'est de près que l'on découvre sa véritable signification. Elle est le...
Le roadster par Bugatti – le plaisir de conduite à l’état pur depuis près d’un siècle
Histoires d'automobiles

Le roadster par Bugatti – le plaisir de conduite à l’état pur depuis près d’un siècle

Depuis plus de 110 ans, Bugatti crée des voitures exceptionnelles, dont de nombreux roadsters uniques en leur genre, réputés pour le plaisir de conduite inégalé qu’ils procurent. Rapides, légers et ouverts au vent. Les roadsters à deux places offrent toujours une expérience de conduite des plus pures et des plus extraordinaires. Au début de l’histoire de Bugatti – qui remonte maintenant à plus de 110 ans – le fondateur, Ettore Bugatti, et son fils, Jean, ont développé certains des roadsters les plus exaltants et les plus avancés de l’histoire de l’automobile, stimulés par l’enthousiasme de leurs clients. Ettore et Jean ont toujours cherché à combiner des moteurs innovants et puissants avec une grande maniabilité, un design exceptionnel et le meilleur savoir-faire. Les voitures qu’il...
Une grande idée marque le début de l’histoire des voitures de sport de série Mercedes-Benz SL
Histoires d'automobiles

Une grande idée marque le début de l’histoire des voitures de sport de série Mercedes-Benz SL

Mercedes-Benz devait transférer la fascination pour la voiture de sport luxueuse à un roadster compact. C'est ce que Maximilian E. Hoffman, importateur de la marque pour l'est des États-Unis d'Amérique, proposa en 1953.  Dans le dialogue qui s'engagea entre la direction de Stuttgart et Hoffman, deux voitures de sport virent finalement le jour : la compacte 190 SL Roadster (W 121 ) initiée par Hoffman était techniquement dérivée par Mercedes‑Benz des berlines « Ponton » de la catégorie moyenne supérieure (W 120). De plus, le concept de la voiture de sport de course à succès 300 SL (W 194) a été transféré à la 300 SL « Gullwing » (W 198) hautes performances pour les clients particulièrement exigeants. Les deux voitures de sport sont présentées pour la première fois à l'International ...
Les voitures Présidentielles de la marque Peugeot
Histoires d'automobiles

Les voitures Présidentielles de la marque Peugeot

Enjeu de représentation, de communication, de protection… Le véhicule du président de la République est bien plus qu’une voiture ! Depuis un demi-siècle, depuis la PEUGEOT 604 de Valéry Giscard d’Estaing jusqu’à la PEUGEOT 5008 d’Emmanuel Macron, Peugeot fait partie des fournisseurs de l’Elysée. Petite balade sur les routes de l’histoire de la Ve République... La pionnière : la Peugeot Type 156 d’Alexandre Millerand La « préhistoire » de Peugeot et de la République Française commence dès les années 20. Elu président de la République - la troisième - le 23 septembre 1920, Alexandre Millerand roule en Peugeot Type 156 dès 1921. Première voiture fabriquée à Sochaux, la Type 156 est le haut de gamme de la marque à l’époque avec un impressionnant moteur 6 cylindres en ligne de 5 954 cm3 ...
Le Volkswagen Combi T1
Histoires d'automobiles

Le Volkswagen Combi T1

Le Volkswagen Combi T1 est fabriqué à partir de 1950. Le Combi s’est imposé comme une icône avec un facteur de sympathie élevé. C’est un véhicule qui est aujourd’hui extrêmement convoité. Le Volkswagen Combi est le deuxième modèle de la marque après la Coccinelle. Le Combi T1 sort des chaînes de montage de Wolfsburg le 8 mars 1950 et une nouvelle ère commence pour Volkswagen.  Conçu comme un outil de reconstruction dans l’après-guerre, le Volkswagen Combi est un véritable bourreau de travail. De nature pratique et robuste, il est vite devenu indispensable dans les activités les plus diverses. La première génération de Combi est un best-seller mondiale avec 1,8 millions de véhicules produits jusqu’en 1967.  L’idée d’un Volkswagen Transporter En avril 1947, Ben P...
L’automobile dans les années 50 – épisode 1
Histoires d'automobiles

L’automobile dans les années 50 – épisode 1

Dans les années 50, les européens découvrent la vie moderne avec un pouvoir d'achat plus élevé, l’automobile entre dans la plupart des foyers notamment français. Les tickets de rationnement sont supprimés en 1949, l’essence est en vente libre et la liberté de circulation est rétablie. Les constructeurs automobiles sont de nouveau approvisionnés en matières premières. Le marché automobile français est le premier en Europe. A la fin des années 40, les constructeurs français ont conçu des voitures populaires qui connaissent un franc succès dans les années 50. D’ailleurs les véhicules des constructeurs automobiles français sont favorisés par les ménages français. Quelques voitures américaines, allemandes et britanniques trouvent également des acheteurs. Ford en France Ford réflé...
Le Citroën Type H brille par sa polyvalence
Histoires d'automobiles

Le Citroën Type H brille par sa polyvalence

Lancé en 1948, le Citroën Type H est un célèbre utilitaire doté d’une carrosserie en tôle ondulée. Produit jusqu’en 1981, il est adopté par un large public de la ville à la campagne, de la police à la poste, de la bétaillère au camping-car. Après la présentation au Salon de l’automobile de Paris en 1947, le Citroën type H est commercialisé à partir de juin 1948. Sa carrosserie en tôle ondulée est dans le style du célèbre avion “Junckers Ju 52”. Les différentes désignations de Type (H, HY, HX, HW, HZ et 1600) font références à la charge utile autorisée.  Pendant la guerre, les études du Type H sont développées en cachette de l’occupant sachant qu’à cette période là, il est interdit de concevoir de nouveaux véhicules. Pierre Franchiset travaille alors à la conception et à la ...
Volkswagen dans l’après-guerre
Histoires d'automobiles

Volkswagen dans l’après-guerre

La KDF-Wagen est née de l’idée d’Hitler de créer une voiture du peuple avec l’aide de l’ingénieur Ferdinand Porsche. Après des années sombres pendant la Seconde Guerre Mondiale. L’usine est reprise par les britanniques après la guerre pour relancer l’économie allemande. La Volkswagen Coccinelle est produite en série à partir de 1945. Quelques années auparavant Pendant la seconde guerre mondiale, l’usine est utilisée par l’armée allemande pour fabriquer des Kübelwagen et des véhicules amphibies les Schwimmwagen. Des Kommanderwagen sont également produites avec des carrosserie de KDF-Wagen, un châssis de Kübelwagen et des pneus tout-terrain . Mais la fabrication de véhicules n’est qu’une petite partie de l’activité. L’usine utilise des condamnés aux travaux forcés ou des personnes dép...
Vespa, une icône italienne
Histoires d'automobiles

Vespa, une icône italienne

Plus qu’un véhicule à deux roues, la Vespa incarne les symboles de liberté, d'élégance , de robustesse et d’accessibilité. Lancée en 1946, la Vespa est le plus mythique des scooters. Une saga italienne Rinaldo Piaggio fonde sa société en 1884 pour concevoir et produire du mobilier pour navire de luxe, puis des wagons de chemins de fer, des moteurs de cars, de tramways, de camions et d’avions. A la fin de la seconde guerre mondiale, l’Italie a l’interdiction de construire des moteurs d’avions. Piaggio doit se reconvertir dans la fabrication de deux roues.  Piaggio veut un mode de transport moderne et économique, pouvant être conduit par un homme ou par une femme sans se salir. Corradino d’Ascanio est un designer qui a allié créativité et ingénierie mécanique pour créer ce sco...
L’automobile dans la reconstruction de la France
Histoires d'automobiles

L’automobile dans la reconstruction de la France

A la libération, un plan de relance de l’industrie automobile est mis en place. La vente des voitures est toujours interdite pour les français afin de favoriser les exportations et gagner des devises. A partir de 1946, des voitures emblématiques sont présentées et deviennent des succès commerciaux qui ont marqué plusieurs générations. On entre dans une ère qui changera la vie et la consommation des français. Mais pour l’heure le rationnement et les pénuries sont toujours à l’ordre du jour dans l’immédiat après-guerre. Le plan Pons A la sortie de la guerre, Paul Marie Pons, directeur adjoint de la direction des industries mécaniques et électriques établit le plan Pons afin de rationaliser l’industrie automobile française. A la libération, en France et comme partout en Europe, matière...
L’automobile durant l’occupation
Histoires d'automobiles

L’automobile durant l’occupation

Cette période est la plus sombre de notre histoire. Notre pays est occupé par l’Allemagne nazie. Les constructeurs automobiles ont l’obligation de fournir en véhicule l’occupant mais certains feront de la résistance. La guerre engendre de grosses pénuries dans tous les domaines. Des solutions pour pallier le manque de pétrole sont mises en œuvre avec des voitures roulant au gazogène ou à l’électricité. Les usines des principaux constructeurs français sont bombardées. Cela fait quatre mois que la guerre a commencé. Les usines automobiles françaises sont transformées en usine d’armement et fabriquent des chars, des moteurs d’avions et des camions pour l’armée française. Quelques voitures sont encore fabriquées pour les administrations. L’exode des ouvriers et employés des usines d’aut...
La démocratisation de l’automobile – 1930 – 1939
Histoires d'automobiles

La démocratisation de l’automobile – 1930 – 1939

Pendant les années 1930, l’automobile connaît un développement technique important. La production des véhicules s'accroît avec l’idée de concevoir une voiture populaire. Toutefois la crise de 1929 fait des ravages chez les constructeurs automobiles, certaines marques disparaîtront définitivement au début des années 1930. Un bon incroyable au niveau technologique fait progresser considérablement le domaine de l’automobile comme la carrosserie monocoque, la traction avant, le développement de l’aérodynamique des carrosseries. L’automobile se développe en France Du côté des constructeurs automobiles français, des innovations font avancer le secteur automobile. Mais le début de la seconde guerre mondiale changera la donne et les constructeurs automobiles devront se consacrer à l’effo...
L’automobile dans les années folles
Histoires d'automobiles

L’automobile dans les années folles

Dans les années 1920, l’automobile continue son évolution. Les carrosseries se modernisent tout en gardant pour certaines une part conservatrice. Au début de cette décennie, il y a beaucoup de constructeurs automobiles mais certains ne survivront pas à la crise de 1929. L’automobile commence à se démocratiser mais reste tout de même un luxe. Les méthodes d'assemblage à la chaîne permettent de réduire les coûts de production. Les marques automobiles françaises deviennent populaires dans les années 20.  Les cyclecars L'État français encourage la création de Cyclecars avec un régime juridique et fiscal avantageux. En effet, la loi des finances du 30 juillet 1920 réduit à 100 francs la taxe annuelle pour cette catégorie de voiture. Au début des années 1920, des milliers de perso...