You are here:  / Salons / Epoqu’auto 2021

Epoqu’auto 2021

Epoqu'auto 2021

La 42ème édition du salon Epoqu’auto s’est déroulée du 5 au 7 novembre 2021 à Eurexpo Lyon. 82 200 visiteurs sont venus admirer les plus belles automobiles et motos.

Dans l’entrée, sous le dôme d’Eurexpo, une reconstitution du garage d’Henri Malartre est proposée aux visiteurs. Cette mise en scène, en lien avec le fils du chef d’atelier, Raymond Toti et la petite fille d’Henri Malartre, Sylvie Urini, permet une immersion dans l’univers du fondateur du musée automobile de Rochetaillée.

Deux autres plateaux sont également visibles sous le dôme. L’amicale Tricyclariste a recréer un virage relevé de l’anneau du circuit de Montléry. Un peu plus loin, une locomotive est disposée à côté d’une Bentley « speed six » en hommage à Woolf Bernato, faisant le pari en 1930 de battre la vitesse du train bleu avec sa Bentley.

Trois plateaux de véhicules présentant la diversité de l’automobile

Trois plateaux différents sont présentés aux visiteurs, on trouve les marques Simca et Bentley sur deux plateaux et le dernier plateau est consacré aux Tricyclecars.

Simca, plusieurs années d’histoire

L’histoire de la marque débute en 1934 lorsqu’Henri-Théodore Pigozzi fonde la Société Industrielle de Mécanique et de Carrosserie Automobile (SIMCA). Il assemble les Fiat dans ses ateliers de Suresnes. Les premières Fiat française sont alors produites.

En 1935, les premières Simca-Fiat sortent des chaînes de production à Nanterre. Le caractère économique et technique des 6CV rencontre beaucoup de succès. Tandis que la 11 cv ne rencontre pas le même engouement .

En 1936 , Simca présente la Simca 5, l’équivalent français de la Fiat 500 Topolino. Après la seconde guerre mondiale, Simca se porte acquéreur de l’usine Ford de Poissy. La marque récupère en même temps la nouvelle gamme de vedettes 55 qui est commercialisée sous l’appellation Simca Vedette. Par la suite, la Versailles et ses dérivées sont produites avec un moteur Ford V8, faisant de cette gamme le premier break français de luxe. En 1957, Simca sort l’Ariane, voiture économique et habitable, c’est une voiture avant tout familiale et rencontre un grand succès.

Dès 1961, l’emblématique Simca 1000 est lancé, près de deux millions d’exemplaires sont produits en 17 ans. L’histoire de la marque est aussi marquée par la 1000 spéciale au moteur de 1118 cm3, puis la rallye 2 atteignant 170 km/h.

En 1967, Simca sort la première voiture à traction avant d’un constructeur français, la Simca 1100. A partir des années 70, Simca est en déclin absorbé par Chrysler France. Peugeot rachète en 1978 Chrysler France mais la marque est déjà bien malade. Malgré un changement de nom en Talbot, l’histoire s’achève en 1986.

Bentley, une légende de l’industrie automobile

Bentley investit cette année le plateau prestige. Bentley est une véritable légende de l’industrie automobile britannique, pendant un siècle des sportives aux lignes envoûtantes. Dès 1919, l’histoire automobile de Bentley débute avec une 3 litres motorisé par quatre cylindres en arbre à cames en tête présenté au salon de Londres. En 1926, Bentley présente la première six cylindres dont la version sportive, la Speed Six fait sa renommée sur les circuits. Bentley se construit une réputation grâce à ses victoires en compétition en particulier aux 24h du Mans. Cependant Bentley sera mis en liquidation financière en 1931. Rolls-Royce prend la suite de la marque. Les voitures produites deviendront des clones de Rolls-Royce. Depuis les années 1990, Bentley appartient à Volkswagen et un modèle coupé Continental GT est présenté au salon de Paris en 2002.

Les Tricyclecars

Les Tricyclecars sont des véhicules majoritairement portés par deux roues à l’avant et une seule à l’arrière ont vu le jour en Europe et aux Etats Unis entre 1910 et 1930.

Le stand FFVE

La FFVE profite cette année de rendre hommage au personnel soignant. Le plateau est consacré aux véhicules sanitaires. Parmi les six ambulances représentant autant de marques que d’époques, il y a une Ford T de 1917, une 403 de la caravane du tour de France utilisée par la Croix Rouge, une ambulance Break PL 17, une Simca Marly et un Peugeot J7 pompier.

Stands de pièces, objets automobilia et professionnels de l’automobile

Un espace est dédié aux stands de pièces et d’objets en rapport avec l’automobile. Dès le vendredi, les collectionneurs sont venus en très grand nombre pour chiner les pièces manquantes pour leur projet. On trouve également un espace consacré aux professionnels de l’automobile.

Les motos à l’honneur dans le Hall 6

Dans le hall 6, les motos de l’entre-deux-guerres étaient mises à l’honneur. On trouve plein de marques célèbres comme Terrot, Monet-Goyon, Gnome Rhône, Peugeot, Dollar, Harley Davidson, Norton…

La fondation Berliet

La fondation Berliet a fait le choix cette année de présenter des véhicules de services municipaux. La balayeuse Laffly type 2 de 1921 a été utilisée pendant près de 20 ans par les services municipaux de Grenoble.

Le chasse-neige Latil TL 4×4 date de 1924. Il est doté d’un moteur 4 cylindre 85 x130 de 2,85 litres de cylindrée. Ce petit camion est équipé d’une lame relevable en bois qui s’adapte à l’épaisseur de la couche de neige.

Plateau Utilitaires

A proximité des véhicules de la fondation Berliet était proposé un plateau de véhicules utilitaires allant du camion de pompier, au véhicule militaire et aux cars.

Des professionnels et des stands de clubs

Différents professionnels proposaient leurs véhicules à la vente.

Différents Club de France avaient leurs stands et exposaient leurs véhicules souvent mis en scène dans un décor.

Autodiva exposait les voitures de course des collectionneurs lyonnais.

La vente aux enchères Osenat proposait des voitures exceptionnelles. 43 collectionneurs ont fait l’acquisition de belles anciennes dont la Lancia Ardennes coupée de 1937, adjugée à 30 000 euros, le coupé Hotchkiss 686 de 1938, adjugé à 96 000 euros, et la Citroën DS 19 GT de 1963 adjugée à 120 000 euros et l’Aston Martin DB4 de 1961, adjugée au prix de 372 000 euros.

Un espace était dédié aux véhicules youngtimers.

Les collectionneurs sont venus nombreux avec leurs véhicules stationnés sur le parking P4.

YOU MIGHT ALSO LIKE