L’automobile dans les années 60 épisode 3

A la fin des années 60, le monde est traversé par des mouvements sociaux contre la guerre au Viêtnam et la société de consommation. Les ouvriers sont en grève dans les usines des constructeurs français.

La France produit 1,5 millions d’automobiles en 1967 et la production mondiale atteint 360 millions de véhicules. Lors des événements de Mai 68, les voitures sont utilisées en tant que barricade, mises à feu, comme obstacle contre les forces de l’ordre. Malgré les grèves des ouvriers, les industriels ne cessent pas de produire des véhicules et d’inventer de nouvelles voitures pour tous. 

La Citroën Méhari, la voiture de loisirs

Voiture de plein air, la Citroën Méhari est produite à partir de 1968. Un premier prototype de Jeep 2CV, utilisant les panneaux nervurés, est réalisé dans les années 50 à Abidjan par Maurice Delignon. Donnant l’idée à deux industriels de fabriquer en 1963, une jeep légère sur une base de 2cv, baptisée Baby-Brousse. Elle est produite à 30000 exemplaires à Abidjan. D’autres voitures sont fabriquées au Viêtnam, en Iran, au Chili et en Grèce. 

Citroën reprend cette idée en améliorant le concept notamment avec une cabine en tôle destinée aux pays en voie de développement, la voiture se nomme FAF. Toutefois le succès de la FAF est inférieur à la Baby-Brousse. Cette dernière est quant à elle utilisée comme voiture de plage. 

Le Marquis Roland de la Poype, industriel spécialisé dans les matières plastiques, s’inspire de la Baby-Brousse pour réaliser une voiture récréative avec une carrosserie thermoformable teinté dans la masse, l’ABS. 

La Citroën Méhari est basée sur le châssis de la Dyane. Elle est équipée d’un moteur de 602 cm3 type AK2. Les pièces composant la Méhari viennent d’autres modèles de la marque. La Citroën Méhari est présentée le 11 mai 1968 au Golf de Deauville. La première série de 1968 à 1969 n’est produite qu’une seule année en trois teintes : rouge harpi, vert montana et beige kalahari.  Par la suite, la carrosserie est modifiée et d’autres teintes sont introduites. La production de la Méhari est arrêtée en 1987. 

La Renault 6, nouvelle voiture de la marque pour agrandir sa gamme

La Renault 6 est présentée au Salon automobile de 1968. Elle est l’arme de Renault pour compléter sa gamme de voitures et s’attaquer à ses concurrentes, la Volkswagen Coccinelle et la Citroën Ami 6 comme le souhaite Pierre Dreyfus le président de Renault.

Sa carrosserie à 5 portes avec hayon arrière est modulable à l’intérieur grâce à la banquette arrière qui se bascule. La R6 est équipée d’un moteur de 845 cm3 de 38 ch. Elle reprend des éléments mécaniques de la Renault 4 comme les suspensions par barres de torsion et la boîte de vitesses. 

La Renault 6 sœur cadette de la Renault 16… Elle concilie par sa ligne élégante et personnelle, ainsi que ses proportions harmonieuses, l’esthétique et le fonctionnel. Nous indique la brochure de Renault 6.

Sa production s’arrête en France en 1980 mais continue à être produite en Argentine, en Colombie et en Espagne jusqu’en 1986. Au total, 1 743 314 d’exemplaires sont produits de 1968 à 1986. 

La Peugeot 504, la voiture aux yeux de Sophia Loren

La Peugeot 504 est prévue d’être présentée au public en juin 1968 mais suite aux événements du mois de Mai, sa sortie est reportée en septembre. La Peugeot 504 succède à la 404. A son lancement, elle est disponible en berline et dans une autre version avec un toit ouvrant.

La Peugeot 504 est conçue avec un moteur à l’avant, une propulsion arrière et une carrosserie monobloc “tout en acier”. Elle est dotée de suspensions à quatre roues indépendantes, avec barre anti-dévers avant et arrière, d’un train arrière à bras tirés avec pont hypoïde suspendu et de freins à disque assistés sur les quatre roues avec compensateur de freinage. 

La 504 est proposée soit avec un moteur de 1796 cm3 à carburateur, soit avec un moteur de 1796 cm3 à injection indirecte d’essence. Ses performances, son freinage, sa suspension et son équipement intérieur de grand confort en font une luxueuse grande routière. 

Son esthétique unique résulte de la collaboration entre Peugeot et Pininfarina. On doit à ce dernier la ligne latérale et la brisure de coffre puis au bureau de style de Peugeot, la face avant, dont le designer italien dira après avoir renoncé à montrer son propre projet, “qu’elle a les yeux de Sophia Loren”. 

La Peugeot 504 gagne à plusieurs reprises les principaux rallye africains : l’East African Safari, le rallye du Maroc ou encore le rallye Bandama.

La 504 est produite de 1968 à 2005 après plusieurs restylages à 3 713 356 exemplaires

Crédit photos : Citroën, Peugeot, Renault, Bibliothèque de Paris

Voir l’épisode 4

Focus sur les véhicules produits dans les années 60

%d blogueurs aiment cette page :