L’automobile dans les années 70 épisode 2

En 1971, l’industrie automobile est en pleine expansion avec de nombreux constructeurs proposant une large gamme de voitures de toutes tailles et de tous types. Parmi les modèles les plus populaires de l’époque, on trouve l’Alpine A310, la Fiat 127 et les Renault 15 et 17. 

L’Alpine A310, une sportive pure et simple

L’Alpine A310 est un modèle de voiture de sport produite entre 1971 et 1984. Ce nouveau modèle est imaginé par Michel Beligond. 

L’Alpine A310 est présentée pour la première fois au public au Salon de Genève en 1971. Six mois plus tard, elle est disponible en concession. L’A310 est proposée avec un moteur Cléon-Alu de 1605 cm3. Les clients rencontrent des problèmes de finition bâclée, d’étanchéité et de réglage de trains. 

L’Alpine A310 est un coupé 2+2 en polyester stratifié avec un arceau de sécurité intégré, intimement scellé à un châssis poutre en acier.

En 1973, Renault devient actionnaire majoritaire de la marque Alpine. 

A la fin de l’année 1973, l’Alpine A10 s’équipe du moteur Cléon-Alu de la R17 TS injection. Le moteur est retravaillé et passe de 108 à 125 ch. Le choc pétrolier a des effets négatifs sur la production automobile par conséquent le modèle de l’A310 a double carburateur disparaît et le modèle A310 1500 V6 apparaît. Cette dernière reprend le moteur de la Renault 16 TX et son carburateur.

En 1976, une nouvelle motorisation, V6 PRV est introduite, développant 150 ch. Un nouvel intérieur, de nouvelles suspensions et une boîte à quatre rapports équipent la voiture. L’A310 devient Championne d’Europe en Rallye Cross mais aussi Championne de France des Rallye pendant plusieurs années.

La Fiat 127, la mode vient d’Italie

La Fiat 127 est fabriquée entre 1971 et 1987. Avant de produire les Fiat 128 et 127, Fiat expérimente le schéma conceptuel du moteur et de la traction avant sur l’Autobianchi Primula. 

Jusque dans les années 60, les Fiat 500, 600 et 850 ont des moteurs placés à l’arrière, la Fiat 128 est présentée en 1968 avec son moteur et sa traction avant. La Fiat 127 puise alors dans la technologie de la Fiat 128 avec le moteur transversal couplé à la traction avant, des suspensions indépendantes sur les quatres roues et des freins à disque à l’avant. Le moteur est un quatre cylindres de 903 cm3 qui équipe la 850 Sport Coupé. 

Fiat confie le design de la 127 à Pio Manzù. Ce dernier dessine une “deux volumes” à l’encombrement à peine supérieur à la 850 mais avec un habitacle ample et lumineux. La Fiat 127 offre quatre confortables places et un coffre spacieux notamment grâce à la roue de secours placée dans le compartiment moteur. Manzù donne à la 127 un style original avec un capot “en coquille” qui englobe en partie les ailes et les phares avant. 

Le succès est immédiat et la voiture reçoit dès sa première année le prix de la voiture de l’année.

En 1973, une version trois portes est commercialisée avec un hayon. Puis en 1974 sort la 127 spécial avec un intérieur plus raffiné et une carrosserie plus soignée. La calandre est restylée et les pare-chocs disposent d’un profil en caoutchouc. Des moulures en acier avec un insert en caoutchouc sont apposées sur les côtés afin de protéger la carrosserie. A l’intérieur, le volant et le tableau de bord changent avec un nouveau revêtement plus raffiné. Elle dispose aussi d’un feu de recul, d’essuie-glaces intermittents et d’un ventilateur à deux vitesses. La même année, Seat produit la 127 sous licence. 

En 1977, la 127 seconde série est disponible avec plusieurs nouveautés au niveau du design et des équipements intérieurs : les changements concernent le capot moteur, la calandre, les phares avant et arrière, les pare-chocs et la vitre latérale arrière. Seat commercialise des versions 4 et 5 portes de la 127. 

Un nouveau moteur de 1050 cm3 développant 50 ch est introduit. En 1978, la Fiat 127 Sport avec le moteur de 1050 cm3 développant 70 ch, fait ses débuts. Elle se distingue par ses couleurs orange et noir, deux spoilers en plastique sous le pare-chocs avant et à la fin du toit, d’un volant sport et de siège sport. La Fiat 127 est la voiture la plus vendue en Europe de 1973 à 1978. Une troisième série est commercialisée dans les années 80 puis elle est remplacée par les Fiat Panda et Uno. 

Les Renault 15 et 17, des modèles coupés

Les Renault 15 et 17 sont apparues ensemble en 1971 puis restylées ensemble en 1976.

Les R15 et R17 sont des voitures jumelles dessinées par le styliste Gaston Juchet. La base mécanique est commune à la Renault 12. Renault réussit en 1971 à créer deux coupés à la personnalité bien distincte. La R15 se veut plus familiale, discrète et largement vitrée tandis que la R17 a un aspect plus sportif, plus extraverti. 

La Renault 17 se place à un niveau plus haut de gamme par son équipement et sa puissance. Elle se distingue de la R15 par ses quatre projecteurs ronds à la place de deux optiques simples et par ses grilles de custodes. 

Quatre versions sont proposées : 15 TL, 15 TS, 17 TL et 17 TS. La version TS reçoit un moteur plus gros et plus puissant provenant de la Renault 15 TX. Elle existe aussi en version découvrable avec un toit de toile électrique ou avec un hard top amovible. 

La Renault 17 Gordini est commercialisée à la suite de l’arrêt de la Renault 12 Gordini en octobre 1974. Son moteur à injection de 1647 cm3 développe 95 ch. La production de la Renault 17 Gordini prend fin début de l’année 1978. 

En février 1976, les 15 et 17 sont restylées : la planche de bord, la calandre, les boucliers, les feux arrière élargis reliés avec un bandeau rouge, un becquet arrière et des roues sans enjoliveurs chromés changent. L’habitacle évolue en profondeur avec des sièges à coussins apparents, baptisés “pétale” qui permettent un excellent maintien et une très bonne ergonomie. La 15 TS est remplacée par la 15 GTL avec un moteur de 1289 cm3. La R17 TS adopte un moteur de 1647 cm3 développant 98 ch DIN issu de la R16 TX. 

Les Renault 15 et 17 sont produites jusqu’en 1979 puis sont remplacées par la Fuego en mars 1980.

L’année 1972 voit naître des voitures qui sont devenues des mythes dans la culture populaire avec notamment la Renault 5, la Fiat 126 et la Peugeot 104.

Crédits photos : Renault, Fiat, Vintage Road Trip Photographie

Lire la suite l‘automobile dans les années 70 épisode 3

Focus sur les véhicules produits dans les années 70

%d blogueurs aiment cette page :